Des nouvelles d’ECODYSEA

le

1500 miles sont passés sous la quille de Regentag depuis notre départ et nous sommes aujourd’hui aux Canaries, sur l’île de Ténérife. Après quelques semaines ici, nous nous préparons à reprendre la mer pour le Cap-Vert, 850 miles plus au sud soit un peu plus de 7 jours de navigation. Pour comparer, il en faudra plus du double pour atteindre les Antilles ! 

Le projet tient jusqu’ici toutes ses promesses : les navigations sont plaisantes et formatrices et nous découvrons des endroits merveilleux aux escales. Ces pauses qui sont l’occasion de rencontres et d’échanges avec la caravane des marins en partance pour la transat. Des voyageurs qui, comme nous, portent un projet ou qui souhaitent simplement « traverser » cet hiver pour les Caraïbes. 
Ces rencontre peuvent aussi aller plus loin et mener à de nouveaux projets, comme ce fut le cas avec le groupe des 4 Matelots, quatre jeunes rencontrés lors de notre escale à Porto Santo et devenus aujourd’hui des amis. D’autres « marins-porteurs de projet » avec qui nous avons eu envie de faire un bout de chemin et réaliser ensemble un reportage à El Hierro (à suivre bientôt ;)).

Reportage à la centrale Hydro-Éolienne d’El Hierro avec nos amis les 4 matelots

Rencontres avec les « acteurs de la transition ».. ou avec les voisins de ponton :


Comme promis, chaque nouvelle étape est aussi la chance de rencontrer des projets et des personnes formidables. Il y a eu le groupe d’ingénieurs qui mènent leurs expériences en permaculture à Vigo, l’auberge de jeunesse écolo à Porto, la formation aux principes de la permaculture et de la bienveillance à Lisbonne, un terrain vague devenu une véritable « jungle comestible » à Ténérife ou encore une centrale hydro-éolienne révolutionnaire sur la petite île d’El Hierro aux Canaries.

Notre visite chez « La Tajea », oasis luxuriante dans le sud de l’île de Ténérife.

Tous ces projets deviennent autant de films témoignant de ce que nous avons découvert sur place. 
Nous avons achevé le montage des trois premier projets, les vidéos sont en ligne sur notre chaîne YouTube :

Nos contributions scientifiques :

Deuxième objectif du projet, la collecte de données scientifiques se déroule pour le mieux. L’observation des cétacés et animaux marins est déjà une réussite !  Nous avons croisé de nombreux spécimens allant du grand Rorqual commun (trois fois la longueur de Regentag) aux petites tortues Caouanne nageant en surface, en passant par différentes espèces de dauphins. Toutes ces observations sont à retrouver sur la plateforme Obsemmer pour la structure « Astrolabe Expéditions » (https://www.obsenmer.org/maps). 

La carte des animaux marins rencontrées sur notre passage 🙂

Les prélèvements de planctons officiels attendent quant à eux la transat’, les prélèvements en eaux nationales demandent des autorisations longues et complexes à obtenir de la part de chaque État. Un permis que même les professionnels d’institutions reconnues n’obtiennent pas toujours. La traversée vers les Antilles, en eaux internationales, nous permettra de prélever de nombreux échantillons que les chercheurs pourront analyser et sur lesquels ils pourront publier en toute légalité. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s