Bien arrivés et déjà au travail

Le film de notre passage chez Ecolectivo

ECODYSEA est bien arrivé à Vigo, à Baiona plus précisément, un charmant petit mouillage au fond d’une baie tout aussi charmante, qui nous avait été conseillée par d’autres voyageurs. C’est ici le terme de la première étape en mer et là où débutent nos rencontres avec les acteurs de la transition écologique 🙂

À peine arrivés, nous nous sommes donc mis en route vers notre premier projet : Ecolectivo, une association qui fait de la permaculture au sens large, un oasis de verdure sur les hauteurs de la ville. Après un trajet en bus, sacrément dépaysant après des jours de mer, nous étions accueillis par Gustavo, un ingénieur qui a monté le projet Ecolectivo avec une vingtaine de compagnons.

Gustavo, notre guide tout au long de cette après-midi avec l’association Ecolectivo
Dans la « forêt comestible » poussent même des bananiers.

Chaleureux et accueillant, comme tous les membres de cette petite communauté que nous avons pu rencontrer, il nous a accordé (beaucoup) de son temps pour nous parler de la genèse de ce projet, nous faire visiter les lieux, nous montrer les installations réalisées ou celles qui sont en projet. Un potager paillé pour maintenir le sol humide, nourrir le sol et éviter de désherber, une « forêt comestible » avec pommiers, pruniers, pêchers, citronniers et même des bananiers, papayers et avocatiers en expérimentation.
Mais aussi un séchoir naturel et sans énergie pour les fruits et légumes : une boîte où l’air froid entre par le bas, se réchauffe avec le soleil et devenant moins dense et montant donc jusqu’à arriver dans une boîte plus importante où sèchent les végétaux à l’abri de la lumière.

Le séchoir low-tech

Nous avons pu observer des murs en terre-paille, des charpentes en bois coupé à proximité, un espace de vie et d’expérimentation pour les jeunes et les moins jeunes.
La gestion de l’eau tient une place centrale, le terrain est alimenté par une ancienne rigole qui serpente à travers le potager, traverse ensuite plusieurs bassins où l’eau est filtrée par des plantes telles que le papyrus avant de terminer dans une petite piscine naturelle.

Une gestion des déchets rigoureuse et ludique à Ecolectivo.

Nous avons pu échanger avec Gustavo sur sa vision de la permaculture, ce qui permettrait une diffusion plus large de la transition écologique au cours d’une interview qui sera l’objet de notre première vidéo !

Nourris de cet enthousiasme communicatif, nous sommes ressorti de ce havre de paix chargé de bonnes ondes et avec la volonté encore plus vive de le transmettre au plus grand monde : l’essence même du projet ECODYSEA 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s